Nouvelles lunes et chaînes planétaires

NOUVELLES LUNES ET CHAINES PLANETAIRES :
L’AUTRE REGARD SUR LES LUNAISONS

Je vous propose un rendez-vous mensuel, pour chaque Nouvelle lune de l’année,
vue sous un angle différent, analysée avec un outil différent : la chaîne planétaire astrologique.

Lune après lune, j’interpréterai de façon très inédite le parcours que nous propose chaque Nouvelle lune à travers cet outil particulier de l’astrologie : la chaîne planétaire.

Qu'est-ce qu'une nouvelle lune ?

Chaque Nouvelle lune est une expérience collective ET individuelle. C’est le moment où la Lune et le Soleil sont parfaitement conjoints, côte-à-côte dans le thème natal, et cette conjonction se produit tous les mois car elle est liée au cycle de la Lune qui est mensuel.

Un rythme :

Une nouvelle lune est toujours un moment déterminant : elle participe au rythme de l’univers. Son rythme est rapide : un mois = une lunaison (c’est-à-dire une période située entre deux nouvelles lunes). Lorsque la Lune rejoint le Soleil en conjonction (Soleil et Lune sont alors sur un même degré du zodiaque), elle forme avec lui une « Nouvelle lune » , dans un signe qui change chaque mois. On compte donc douze nouvelles lunes dans une année (il arrive qu’il y en ait treize dans une année).

La Lune rejoint donc le Soleil chaque mois et lui ramène les informations glanées au cours de la lunaison précédente. Ces informations sont vitales pour la réalisation et l’expansion du Soleil qui passe un cap, une étape à chaque Nouvelle lune. Puis la Lune reprend son invariable course à travers le zodiaque, toute « neuve », car elle naît « nouvelle » à chaque lunaison, fraîche et aventurière (enfin, avec les caractéristiques du signe dans lequel la Nouvelle lune a lieu). En effet , elle s’est déchargée de sa « cargaison » d’informations auprès du Soleil, après un périple dont elle rentre épuisée, éprouvée. En entrant en fusion avec le Soleil, lors de la Nouvelle lune (les deux luminaires sont alors dits « combustes »), elle renouvelle, prête à entamer un nouveau cycle d’un mois. Nous allons entreprendre de les observer une par une , sous un angle astrologique clairement défini: celui des chaînes planétaires.

Un chemin d’incarnation :

Toute Nouvelle lune engage chaque mois des énergies planétaires pour s’accomplir et suivre ce que j’appellerai « un chemin d’incarnation » : elle s’incarne ainsi mois après mois, lune après lune. Autrement dit, elle prend vie et forme selon un plan planétaire imposé par le rythme de toutes les planètes du zodiaque. C’est au champ collectif que nous allons nous intéresser : quelle(s) planète(s) gère(nt) prioritairement les « affaires » du mois et donc, quelles sont les énergies dominantes durant cette Nouvelle lune ? Ce sont ces énergies qui vont engager le chemin d’incarnation du mois. Quels sont les moyens mis en œuvre ? Quels sont les objectifs, le sens de l’accomplissement de la lunaison en cours ? Quels sont les obstacles sur le parcours ?… Etc. Et bien sûr, quelle est la place de la Nouvelle lune dans ce schéma ?

Il s’agit donc d’observer un « climat » mensuel dans lequel nous allons tous baigner collectivement. Et la chaîne planétaire livre à mon sens des informations fortes. C’est sous cet angle astrologique exclusif que nous envisagerons l’analyse des lunaisons de l’année. Nous ne nous intéresserons pas à l’énergie des signes concernés, mais au rôle et à la place des dix  planètes engagées par chaque lunaison. Nous ne nous baserons pas non plus sur « la nombreuse présence de planètes dans le signe des Poissons tel mois», par exemple, ni sur « les aspects très dissonants de Saturne à la Nouvelle lune du mois », car tel n’est pas notre propos. Nous tiendrons cependant compte de certaines conjonctions à la Nouvelle lune ou à des planètes en tête de chaîne, qui peuvent nous éclairer sur les ” états d’âme ” de celle-ci.

La chaîne planétaire astrologique, késaco ?

La chaîne planétaire prend en compte et « met en scène » les planètes à partir du thème natal , donc ici du thème de chacune des douze Nouvelles lunes de l’année , dans un schéma qu’on appelle « chaîne ». C’est un système dans lequel s’organisent les relations entre les planètes , leurs rapports de force … etc, chaque planète représentant une dimension de notre condition d’être humain (avec Vénus « J’aime », avec Mars « J’agis »…).
Pour comprendre « le mécanisme » d’une chaîne planétaire et ses enjeux , partons d’un exemple
simple de configuration : celui de la chaîne planétaire de la lunaison (Nouvelle lune) du 13 mars 2021.

Planètes en signes le 13 mars 2021 :

Vous observez que nous utilisons uniquement les planètes du thème de Nouvelle lune : 
Soleil-Lune-Mercure-Vénus-Mars-Jupiter-Saturne-Uranus-Neptune-Pluton, sans tenir compte des signes ni d’aucun aspect formé par les planètes entre elles (carrés, trigone…).

La tête de chaîne : le pilote.

Ces dix planètes s’organisent en un système qui forme un schéma qui tient compte de la hiérarchie entre ces planètes : ainsi Neptune est au sommet de la chaîne (on dit qu’il est « en tête de chaîne ») parce qu’il est chez lui dans le signe des Poissons. Toute planète en domicile se place systématiquement en tête de chaîne : c’est elle qui conduit et pilote l’incarnation de la Nouvelle lune pendant tout le mois. Et ce mois-ci, seul Neptune est en domicile. Il est donc seul en tête de chaîne.

Enchaînement des niveaux : de un à dix niveaux possibles de profondeur.

Trois autres planètes sont en Poissons également : Neptune est leur maître et ces trois planètes (Soleil-Lune-Vénus) prennent place sous lui. Elles sont missionnées par Neptune pour accomplir ses volontés et donner un avenir aux valeurs de cette planète.

A leur tour, ces planètes sont maîtresses d’une ou plusieurs autres planètes (ou pas d’ailleurs, comme c’est le cas pour le Soleil et la Lune pour cette lunaison de mars). Elles vont avoir immédiatement sous elles une ou plusieurs planètes : c’est le cas d’Uranus en Taureau maîtrisé par Vénus qui se place sous elle. Uranus est à son tour maître des planètes en Verseau, soit Saturne/Jupiter/Mercure, ces planètes prennent place sous Uranus. Saturne est maître de Pluton en Capricorne, Pluton se place sous Saturne. Mercure est maître de Mars en Gémeaux, Mars se place sous Mercure. Voilà, la chaîne planétaire de la Nouvelle lune est dressée.

Fond de chaîne : l’objectif.

Et puis on débouche à un moment sur le « fond de chaîne » : c’est le niveau le plus profond de la chaîne (ici le 5ème niveau) occupé par Pluton et Mars : le fond de chaîne représente les objectifs de la lunaison. C’est le sens de l’accomplissement de la Nouvelle lune. A noter que plus les planètes sont en fond de chaîne, moins elles sont conscientisées. 

Les Nouvelles lunes : l’expérience collective

C’est donc le versant « collectif » de la Nouvelle lune, celui que nous vivons collectivement, que nous allons observer. Nous prendrons donc en compte TOUTES les planètes du thème de Nouvelle lune, dont les planètes collectives (les «transsaturniennes» que sont Uranus, Neptune et Pluton). Le domicile des planètes est indiqué à droite, nous admettons un seul maître par signe.

Pour accéder librement et gratuitement à l’une des Nouvelles lunes du mois,  cliquez ci-dessous sur la Lune choisie.

Les 10 planètes

Domicile des 10 planètes:

Années complètes en 12 nouvelles lunes

LES CAHIERS ANNUELS :

L’ANNEE EN DOUZE NOUVELLES LUNES A TRAVERS LES CHAINES PLANETAIRES

Lune après lune, une année s’écoule. J’ai exploré cet espace annuel, à l’aide de mes « petites » chaînes planétaires. Il s’agit donc d’une étude des lunaisons sur une année qui trouve son origine dans l’année 2020 : comment comprendre par l’astrologie cette expérience collective que nous avons commencé à vivre l’an dernier ? Cette étude vise à analyser l’ensemble des lunaisons qui se forment sur une année complète, à partir de leurs chaînes planétaires, sans les interpréter l’une après l’autre (ce que je fais pour les lunaisons du mois), mais globalement pour en dégager une interprétation sur les douze mois de l’année civile. Le propos n’est donc plus mensuel, mais annuel : quels sont les grands « courants » qui structurent l’année ? Comment s’organisent les chaînes planétaires ? Quelles informations nous livre une telle organisation ? Bref, c’est le climat de toute l’année que je vous propose de parcourir.

L’année 2020 débute ces Cahiers annuels, parce qu’elle est le point de départ de ce travail. Lui succédera l’année 2021 très prochainement. A vous de cliquer sur l’année de votre choix.
Tarif : L’année 2020 en douze Nouvelles lunes : 15€
L’année 2021 en douze Nouvelles lunes (à venir)

Paiement sécurisé