Nouvelle lune du 4 novembre 2021

Heure : 21H16 | Degré : 12°40 du Scorpion

une nouvelle lune active, exigeante, brûlante et glaciale.

Le chaud et  le froid. Le chaud en tête de chaîne, le froid en fond de chaîne.
Et oui, tout le monde s’active ce mois-ci. Toutes les planètes, à l’exception d’Uranus, sont en marche directe et vont donc s’engager pleinement dans leur mission. Toutes ne connaîtront pas la même réussite, en fonction de leur place et donc de leur rôle dans la chaîne planétaire. Une Nouvelle lune exigeante  ? Avec une boucle en tête de chaîne plus sympa que celle du mois dernier et trois objectifs clairement identifiés, cette lunaison devrait être satisfaisante pour nous ! Oui mais… Quel déséquilibre dans la chaîne planétaire ! Et surtout, quelle brutalité pour atteindre ce triple objectif ! Pluton est à l’honneur pour deux lunaisons, et avec le maître des mondes souterrains qui s’active, on va le sentir passer sur notre Soleil, notre Lune et… Mars !

Thème de la Nouvelle lune

Chaîne planétaire de la Nouvelle lune

Le R inscrit à côté d’une planète signifie qu’elle est rétrograde

Commençons par observer la configuration de la chaîne planétaire de cette lunaison :

  •  Homogène avec un pôle majeur de neuf planètes regroupées sur un seul maillon.
  •  Neptune fait bande à part (comme toujours) et flotte en apesanteur à côté du mastodonte principal.
  • Quatre niveaux de profondeur, on reste dans un paysage astral relativement aisé à conscientiser.
  •  Une boucle de trois planètes pour piloter l’incarnation de la lunaison du mois : Jupiter, Vénus et Uranus rétrograde. On a connu pire (voir la lunaison d’octobre).

A noter qu’après une dernière lunaison très impactée par la rétrogradation de nombreuses planètes (six sur dix au total), seul Uranus reste rétrograde. Toutes les planètes ont donc retrouvé une marche directe et vont pleinement s’activer sur le monde extérieur. Saturne et Pluton sont en pleine forme !

 

Une tête de chaîne active et chaleureuse.

Uranus reste rétrograde.

Uranus, le dieu du Ciel, réputé pour son énergie électrique, la mettra encore en veilleuse ce mois-ci (pour trois lunaisons encore) : il est en période de rétrogradation. Or sa position en tête de chaîne le destine à commander l’énergie de la Nouvelle lune. N’étant pas en marche directe, il ne mettra pas le feu aux poudres et va coopérer avec ses partenaires de tête de chaîne sur un mode non violent. Il n’est pas décidé à enflammer les ardeurs de ses deux comparses, Vénus et Jupiter réunis au sommet.

Vénus et Jupiter s’échauffent et nous réchauffent…

Et oui ça (ré)chauffe en tête de chaîne. Deux planètes de feu, bien assorties, nous apportent leur énergie et leur enthousiasme pour parcourir la Nouvelle lune du mois. Il y a de l’optimisme dans l’air ! En plus, Uranus complice ne les pousse pas à l’excès (avec Jupiter, c’est toujours un risque). Franchement, cette composition de départ augure du meilleur pour nous. Ça se gâte dès le deuxième niveau.

 

Une Nouvelle lune boîteuse : le déséquilibre flagrant.

Mercure impuissant.

Regardons le deuxième niveau de la chaîne : Uranus et Vénus ont un avenir. Mais alors qu’Uranus ouvre sur Saturne, comme d’hab depuis le début de l’année (Saturne étant en Verseau, signe maîtrisé par Uranus), Vénus ouvre sur Mercure. Et ce sera tout du côté de Mercure pour cette lunaison. Mercure, symbole de notre capacité de réflexion, de discernement dans nos choix, de notre aptitude à communiquer, se retrouve dans une voie de garage. La lunaison ne l’utilise pas pour atteindre ses objectifs qui se trouvent de l’autre côté de la chaîne, sous Uranus, Saturne puis Pluton. L’incarnation de la Nouvelle lune passe par un camp choisi et incontournable pour nous. Quand Mercure regarde le fond de chaîne, il se sent bien impuissant ! Quel déséquilibre !

Saturne et Pluton en marche directe : climat glacial en  fond de chaîne.

Cela faisait des mois qu’ils attendaient leur heure. Rétrogrades depuis plusieurs lunaisons, le temps est venu pour eux d’entrer en action et de mener à bien les réformes voulues par Vénus en amont de ce dispositif. Ils sont en pleine forme ! Seulement voilà, Vénus… ne commande pas ce mois-ci ledit dispositif. Elle ne nous mène qu’à Mercure en souffrance. Saturne a repris le contrôle du processus, et il adore ça, diriger. Il reste sous le contrôle d’Uranus rétrograde, qui le tempère quant à la capacité d’action du maître du temps qu’est Saturne. Mais celui-ci est en marche directe pour cette lunaison, comme Pluton placé sous lui. A eux deux, ils nous conduisent vers le sens de l’accomplissement de la Nouvelle lune du mois : le fond de chaîne, soit Soleil/Lune/Mars. Et franchement, ils ne vont pas faire dans la dentelle. Leur réputation n’est pas exagérée : ils sont durs et implacables. Ils vont nous confronter à nous-mêmes à leur façon : dure et implacable.

 

Le fond de chaîne : nous y sommes. Mais attention au changement de température !

Soleil/Lune/Mars conjoints en Scorpion dans le thème de Nouvelle lune, ET conjoints (alignés sur le même niveau) en fond de chaîne. Quel alignement simultané ! Ils représentent le triple objectif à atteindre. Un objectif batailleur/batailleux avec Mars. La Nouvelle lune est boostée, on va se sentir exister, pris en compte. Mais pas comme pendant les lunaisons d’été, où nous prenions le pouvoir. Désormais, nous sommes sous l’injonction de Pluton et de Saturne qui nous imposent cette situation. Et ça ne va pas être facile à vivre. Observons le Soleil et la Lune dans la chaîne planétaire : ils sont encadrés par Mars à leur côté, Pluton en amont d’eux, lui-même sous la coupe de Saturne. Brrr ! Pris dans les griffes des deux maîtres du Scorpion (Mars étant admis comme second maître du Scorpion) et du maître du Capricorne. Donc pas de réjouissance au programme ! Il va nous falloir nous confronter à la réalité, un peu comme si Saturne et Pluton nous présentaient la note des mois derniers. Et pourtant, tout était si bien parti en tête de chaîne…

BILAN : Voilà une lunaison assez costaude : nous devons faire face, passer par la moulinette transformatrice de Pluton sous la houlette de Saturne déterminé. Avec une boucle de trois planètes en tête de chaîne, ce sont les valeurs du plus fort qui l’emportent. Et le plus fort ce mois-ci, c’est Saturne (aux ordres d’Uranus rétrograde). De ces trois dernières lunaisons de l’année, celle de novembre est probablement la plus dure. C’est ce déséquilibre du schéma qui explique un tel climat : Vénus ne fait pas le poids, Pluton et Saturne sont TRÈS forts. Un mot encore sur Neptune : seul sur son pôle, rétrograde, il ne se mêle absolument pas de ce qui se passe à côté de lui ! Ça ira déjà mieux pour lui le mois prochain : il sera «  réveillé  », en marche directe. Et ça ira encore mieux dès janvier… 2022 approche.

Abordons vaillamment cette Nouvelle lune, nous allons franchir des étapes importantes.

Excellente lunaison,

Nathalie,

Les valeurs des dix planètes :

Le Soleil est disposé à « Etre authentique, rayonner »
La Lune est disposée à « Ressentir, imaginer, se souvenir »
Mercure est disposé à « Penser, communiquer »
Vénus est disposée à « Aimer et être aimé(e)»
Mars est disposé à « Agir, combattre »
Jupiter est disposé à « Occuper le champ social, explorer de nouveaux horizons »
Saturne est disposé à « Contrôler, structurer, se responsabiliser socialement»
Uranus est disposé à « Eveiller, réformer»
Neptune est disposé à « Fusionner, dissoudre toute barrière »
Pluton est disposé à « Transformer, changer d’état »

Domicile des planètes :

Les dix planètes en signes le 4 novembre 2021 :

Le principe des chaînes planétaires :

Les chaînes planétaires proposent une interprétation du cycle lunaire du mois à partir d’un point de vue différent et inédit : elles s’appuient sur la hiérarchie et les relations qu’entretiennent les dix planètes prises en compte en fonction de leur position dans la chaîne. Elles visent à évoquer le climat du mois sous un autre angle, avec un autre point de vue. En ce sens, elles approfondissent l’interprétation du thème de la Nouvelle lune.

Boucle de trois  planètes :

Située en tête de chaîne, une boucle de trois planètes implique la collaboration  de trois énergies différentes. Leur intégration et leur bonne entente dépend de la compatibilité des planètes prises dans la boucle.

Planète isolée :

Planète en domicile, qui ne maîtrise aucune autre planète dans la chaîne planétaire. Aucune planète ne se place sous elle. Elle est seule dans son signe. Elle se place en tête de chaîne, son énergie est immédiatement disponible mais ne peut être utilisée librement puisqu’ elle n’est pas en contact avec les autres planètes de la chaîne.