Nouvelle lune du 23 novembre 2022

Heure : 22h57 TU | Degré : 1°38' du Sagittaire

HUMEUR EN BERNE : NEPTUNE FAIT RÉGNER UN CLIMAT DÉPRIMANT.

Deuxième intervention « divine » de ce magicien de Neptune, à l’occasion de l’avant-dernière lunaison de l’année 2022. Malheureusement, ça ne suffira pas à nous tirer d’affaire !        Neptune en tête de chaîne et son allié Jupiter, sont dans une “sad mood”, en marche rétrograde. Ils impriment à la Nouvelle lune une humeur bien maussade… Idéaux en berne, climat déprimé/déprimant. Le bénéfice d’un Neptune si fort pour cette lunaison ? Aucun vent dangereux ne soufflera sur le ciel astral du mois à venir. Mais alors, c’est une ambiance très automnale que Neptune fait régner. C’est de saison, me direz-vous. Son intervention relègue en fond de chaîne Uranus, Saturne et Pluton (qui nous ont bien embêtés au cours de la lunaison précédente, en tête de chaîne alors, et bien décidés à s’approprier une part du gâteau… euh, du pouvoir). Une chaîne longue, étirée, qui prend son temps pour incarner cette Nouvelle lune, étape après étape. Le rythme ralentit, tout se calme… Nous ? Écartés de toute décision ou rôle (pour la troisième lunaison d’affilée !), avec le Soleil et la Lune en refuge dès le troisième niveau. Déprimant , et long !

Thème de la Nouvelle lune du 23 novembre 2022

Chaîne planétaire de la Nouvelle lune

Configuration de la chaîne planétaire :

Exception à la règle : Neptune prend sous sa coupe (… sous sa nageoire !), TOUTES les planètes. Seul lui actuellement est en capacité de réussir ce tour de force.

  • Un pôle unique, maîtrisé par Neptune, compose la chaîne. Le puissant dieu des Mondes infinis et imperceptibles s’empare de la tête de chaîne, seul (conjoint à Jupiter cependant) et dirige les neuf autres planètes. Il est rétrograde.

  • Six niveaux de profondeur pour dix planètes : de quoi permettre à Neptune de freiner l’imbroglio planétaire qui s’est mis en place au cours de la lunaison précédente.

NEPTUNE-LE-SAUVEUR, OU LE-MAGICIEN, OU LE-RÉDEMPTEUR… ET AUTRES. AU CHOIX ! MAIS NEPTUNE… RÉTROGRADE !

Neptune se fait magicien quand il intervient de cette façon, sans crier gare, après une ou plusieurs lunaisons dangereuses. Trois fois, en deux ans, il nous a sauvés la mise, stoppant le processus d’inflation et de colère qui grondait.

Pour cette lunaison, il est rétrograde et conjoint à Jupiter qui a rétrogradé jusqu’en Poissons pour une ultime lunaison. Cette position de Jupiter fait les affaires de Neptune qui peut ainsi récupérer la maîtrise d’un amas planétaire important en Sagittaire : la Nouvelle lune s’y produit (conjonction Soleil/Lune), au côté de Vénus et de Mercure. Tout le reste de la chaîne s’aligne ensuite sous Vénus (sauf Mars).

La présence de Neptune en tête de chaîne donne le ton d’une lunaison que nous, à notre échelle d’humains, ne maîtrisons pas : Neptune est une planète transsaturnienne, collective sur laquelle nous n’avons aucune prise. Neptune jette ses brouillards sur la conjoncture, d’autant plus nébuleux qu’il ne nous donne aucune indication sur l’attitude à adopter : il est rétrograde. Le flou artistique total !

Comme Jupiter est très proche de lui (et dans le thème de Nouvelle lune, et dans la chaîne planétaire), il traduit de façon expansive l’humeur de Neptune. Jupiter représente le champ social, et la rétrogradation des deux planètes va calmer le jeu : aucune révolte ou expression de colère ne joueront un rôle décisif ce mois à venir. Attendons-nous au contraire à un climat de « sad mood », sombre, attentiste, pas franchement joyeux ni dynamique. 

UN FOND DE CHAÎNE BIEN DOMPTÉ.

En observant les trois derniers niveaux de la chaîne, on ne pas dire qu’ils vont mettre en péril les plans monotones d’un Neptune chagrin en amont. Neptune et Jupiter, on l’a vu, ne souhaitent pas porter un nouveau projet décisif et impératif pour cette lunaison.  

Mars, rétrograde lui aussi, se place au quatrième niveau de profondeur, en refuge : le dieu de la guerre, s’il a des revendications, est contraint de rengainer son épée, de bon ou de mauvais gré ! Pas de possibilité d’action ce mois-ci. Il ronchonne dans son coin.

L’enchaînement Vénus/Uranus/Saturne/Pluton est de nouveau maîtrisé, canalisé, mais n’apporte aucun grain à moudre au moulin : Uranus est toujours rétrograde, et Saturne et Pluton, en toute fin de chaîne, travaillent en silence à leurs projets de toute façon impossible à mettre en place depuis deux ans, on ne l’a que trop vu.

LA NOUVELLE LUNE EN REFUGE : LA “SAD MOOD” AMBIANTE NOUS ENGLOBE NOUS AUSSI.

Le Soleil et la Lune sont en refuge dès le troisième niveau de profondeur : pas de quoi parader et se montrer contents ou satisfaits de la conjoncture actuelle ! On aura bien conscience qu’on ne peut (toujours) pas progresser, qu’on est bloqué là, et ce depuis trois lunaisons… Ça pèse ! Et on sera bien obligés de faire avec, car aucun indicateur astral ne vient nous donner un quelconque espoir !

Petit rappel : au cours de l’année 2022  le Soleil et la Lune se seront retrouvés en position de refuge pendant sept lunaisons au total (et encore sans compter d’autres particularités qui ont contribué à l’isolement du couple de Luminaires). Ne cherchez plus à comprendre pourquoi on s’est sentis si mal, si pessimistes pendant ce long temps !

BILAN : Reconnaissons que la lunaison ne sera pas chaotique (du tout !) et que les gros conflits de la lunaison précédente sont jugulés. Ce sera moins stressant et moins anxiogène pour nous. Par contre, rien de neuf à l’horizon… Et pas une ambiance de fou, c’est le moins que l’on puisse dire ! En plus, les conflits, les disputes de pouvoir recommencent le mois prochain ! Neptune n’aura fait qu’un bref passage pour tenter de calmer les esprits échauffés, et sans grand enthousiasme il faut le dire…

Mon conseil : Cherchons dans nos relations proches et intimes (famille, amis) les ressources nécessaires pour traverser cette lunaison avec plus d’entrain et quelques joies. Dans le fond, l’alignement Soleil/Lune/Vénus/Mercure au troisième niveau de la chaîne, est plutôt sympa et forme comme un petit groupe où l’on peut se retrouver « entre nous », puisqu’il n’est pas question de participer ailleurs…

Très bonne lunaison à tous,

Nathalie, Ciel et toiles

Le principe des chaînes planétaires :

Les chaînes planétaires proposent une interprétation du cycle lunaire du mois à partir d’un point de vue différent et inédit : elles s’appuient sur la hiérarchie et les relations qu’entretiennent les dix planètes prises en compte en fonction de leur position dans la chaîne. Elles visent à évoquer le climat du mois sous un autre angle, avec un autre point de vue. En ce sens, elles approfondissent l’interprétation du thème de la Nouvelle lune.

Domicile des planètes :

Planètes en signes le 23 novembre 2022 :

Planète rétrograde :

La planète se déplace dans le sens inverse du Soleil. Toutes les planètes ont un temps de rétrogradation, sauf les deux luminaires (Soleil et Lune). L’action d’une planète rétrograde se manifeste davantage dans le champ intérieur que dans le champ extérieur. C’est un moment de bilan pour la planète. Le retour à une marche directe lui permet de réajuster ses choix.

Planète en refuge :

Planète située sous une autre planète qui la maîtrise. La planète en refuge n’a pas de planète placée sous elle alors que la chaîne continue à descendre à partir d’une autre planète. Cette position n’invite pas la planète à participer spontanément à l’incarnation.

Planète transsaturnienne :

Planète située au-delà de Saturne dans le système solaire. On en compte trois: Uranus, Neptune, Pluton. Elles ont été découvertes aux XVIIIème, XIXème et XXème siècles. Très éloignées du Soleil, leur révolution sidérale est très lente: 84 ans pour Uranus, 164 ans pour Neptune et 247 ans pour Pluton. Leur influence s’étend sur une génération. Divinités considérées comme très dures. Elles ont une dimension collective.

2023 : toute une année en douze Nouvelles lunes à travers les chaînes planétaires

Les Cahiers astrologiques 2023 sont disponibles à la vente (en format numérique)

Découvrez l’interprétation complète de l’année à venir : une analyse dense, qui se base exclusivement sur les chaînes planétaires des Nouvelles lunes de l’année, illustrée par de nombreux schémas commentés, confrontés.

Pour plus de détails, cliquez sur le lien suivant : https://ciel-et-toiles.fr/les-cahiers-astrologiques-lannee-2023-en-douze-nouvelles-lunes-a-travers-les-chaines-planetaires/