Nouvelle lune du 27 août 2022

Heure : 8h17 TU | Degré : 4°04' du signe de la Vierge

Climat astral calme et apaisé en vue , l'ÉtÉ finit bien !

Le parcours d’incarnation de cette Nouvelle lune s’annonce agréable. La lunaison précédente a été  particulièrement chaleureuse du fait du rayonnement du Soleil qui a trôné seul en tête de chaîne pendant un mois, dans toute sa force. L’astre solaire se maintient en tête de chaîne pour cette lunaison, accompagné par Mercure et Vénus dans une boucle qui promet une rentrée dans le calme. Ce qui se passe plus bas dans la chaîne fonctionne… au ralenti, alors pas d’inquiétude. Le sacro-saint quatuor en place depuis deux ans vit ses derniers mois d’activité, mais pour l’instant, il se met en retrait. Et ce n’est pas Neptune qui va bouleverser la donne, il se tient à distance. Seule ombre au tableau : la position de la Lune, écartée du trio de tête. Aïe ! L’autre moitié de nous, la plus sensible, la plus instinctive, n’est pas invitée à la noce… Incontestablement, il nous manquera la foi dans cette belle image que reflétera le trio de tête.

Thème de la Nouvelle lune du 27 août 2022 :

Chaîne planétaire de la Nouvelle lune :

Configuration de la chaîne planétaire de la Nouvelle lune du mois :

A nouveau, deux pôles organisent la chaîne planétaire du mois :

  • Un pôle de neuf planètes, piloté par une boucle de trois planètes personnelles et intimes, qui s’enfonce à quatre niveaux de profondeur. Quatre des neuf planètes sont rétrogrades.

  • Un pôle d’une planète, toujours la même : Neptune, rétrograde.

Soleil, Vénus, Mercure en tête de chaîne : un trio bien sympathique.

Ces trois planètes personnelles et intimes sont particulièrement bien assorties et mettent en avant notre Moi dans ce ce qu’il a de plus épanouissant : on se sent en harmonie avec soi-même, confiants et à notre place.

Mercure hier encore quasiment hors-service (il était en refuge à la lunaison précédente), prend part activement au devenir de cette Nouvelle lune : il guide le Soleil (qui se trouve en Vierge) avec discernement, en accord avec les valeurs de ce dernier et avec son désir de rayonnement. Le Soleil  délègue à Vénus le soin de faire passer son message, avec tact, délicatesse et… éclat. Celle-ci, entièrement et délicieusement réchauffée par le Soleil, domine avec douceur Mercure en lui enjoignant de réfléchir et de communiquer en fonction de nos valeurs personnelles.

Vraiment, on se sent bien. Si le mois dernier on se sentait entièrement maîtres de nous et de notre destin (enfin… le temps d’une lunaison !) avec un Soleil dominant et une Lune qui lui était toute dévouée, on se montre plus souples et plus ouverts à l’occasion de cette Nouvelle lune. Le rayonnement solaire est bien canalisé par des planètes qui le comprennent, le conseillent, l’inspirent. Nos relations avec les autres n’en seront que meilleures ! Seul bémol : l’émotion (représentée par la Lune), ne fait pas partie du cercle, ce qui donne un côté plus “M’as-tu vu” (et écouté) qu’un désir de réceptivité à l’autre, aux autres.

 

Sous la boucle : deux chemins divergents et sans objectifs immédiats à atteindre.

Sous Vénus :

Sous Vénus s’organise une ligne sans surprise parce que récurrente (depuis deux ans) : Uranus, Saturne, Pluton. Toutes ces planètes, non personnelles (sauf Saturne) ni intimes, mais au contraire à vocation sociale et collective, sont rétrogrades. Elles se sont mises au fur et à mesure des semaines au repos, et font le bilan de ce qu’elles viennent de vivre. Elles ne dépensent pas d’énergie dans le monde extérieur, et même si elles poursuivent leur mission sous le commandement de Vénus (voir lunaisons précédentes), elles ne s’activent pas actuellement pour transformer le monde.

Pluton est l’objectif ultime de toute la lunaison : il s’enfonce à quatre niveau de profondeur, et il est le seul dans cette situation. Rétrograde, il réfléchit à son action des mois précédents, en vue de réajuster son plan. Nous ne sentirons pas son énergie ténébreuse, souterraine.

Sous Mercure :

Sous Mercure, la situation est plus difficile : Mars, la Lune et Jupiter ne descendent pas aussi profondément que Pluton. Les trois planètes se retrouvent en refuge, dans une impasse, et ne pourront déployer leur énergie, qui restera coincée dans cette partie de la chaîne planétaire.

Donc, inutile de compter sur le bouillonnant enchaînement Mars/Jupiter placé sous Mercure. Il ne fera que nous agacer et nous aurons beau dire quoique ce soit, ce sera sans portée et même très incompris dans le champ social avec un Jupiter rétrograde.

La position de la Lune dans la chaîne planétaire est encore plus ennuyeuse : elle est en refuge dès le deuxième niveau. Comme elle représente nos besoins essentiels (sécurité, connexion au monde), elle ne nous comblera pas de cette  plénitude que nous avons pu ressentir au cours de la lunaison précédente où elle formait un partenariat magnifique avec le Soleil. Elle est dans cette configuration coupée du Soleil, tenue à distance de lui par Mercure placé au-dessus d’elle, entre Lune et Soleil. Le mental l’emporte sur l’émotionnel.

Cette position quelque peu isolée de la Lune fait qu’elle n’a pas droit au chapitre dans cette lunaison. Notre sensibilité sera en berne. Sur le plan émotionnel, il nous sera demandé de ne pas déborder, ce qui sera très frustrant. Car la Lune a BESOIN d’expression émotionnelle, de dire son besoin de sécurité intérieure, surtout au moment de la Nouvelle lune. Bref, elle ne pourra pas participer aux « festivités » promises par la boucle en tête de chaîne. Nous préférerons ce mois-ci éviter d’écouter la voix de la Lune. 

Neptune : rien de nouveau à l’ouest.

Neptune reste seul ( pour la quatrième lunaison consécutive) et rétrograde (pour la troisième lunaison consécutive). Il ronge son frein, ne peut étendre sa vague immense sur le monde. Il est reclus. Il sait attendre. Encore deux lunaisons et il va -encore- nous surprendre.

 

BILAN : Encore une lunaison sympathique. La rétrogradation des planètes sociales et collectives contribue largement à tempérer le climat ardent (et très compliqué) qui sévit depuis le début de l’année globalement. Aucune réforme majeure n’interviendra, tout est au repos. Étonnant, en ces temps turbulents…

Mon conseil : Reprenons calmement nos activités, nous sommes cette fois encore aux premières loges et les décideurs de nos vies avec nos planètes personnelles et intimes en tête de chaîne. On ne nous contredira pas. Mais attention à la position de la Lune : on ressentira une distance entre nos émotions et ce qui se passe au premier plan, la petite voix de la Lune nous susurra que cette situation n’est pas rassurante, bien qu’agréable. Tâchons alors de bâtir, chacun à notre mesure, des connexions sécurisantes. De construire, lentement mais sûrement, l’avenir.

Belle  lunaison de fin d’été,

Nathalie, Ciel et toiles

Le principe des chaînes planétaires :

Les chaînes planétaires proposent une interprétation du cycle lunaire du mois à partir d’un point de vue différent et inédit : elles s’appuient sur la hiérarchie et les relations qu’entretiennent les dix planètes prises en compte en fonction de leur position dans la chaîne. Elles visent à évoquer le climat du mois sous un autre angle, avec un autre point de vue. En ce sens, elles approfondissent l’interprétation du thème de la Nouvelle lune.

Domicile des 10 planètes :

Planètes en signes le 27 août 2022 :

Boucle de trois planètes :

Trois planètes s’organisent en une boucle et partagent la tête de chaîne. Elles pilotent ensemble la lunaison. La qualité de la circulation de l’énergie entre les trois membres de la boucle dépend des planètes qui la composent : sont-elles compatibles ? Ont-elles un projet commun ? Sont-elles en marche directe ou rétrograde ?

Planète en refuge :

Planète située sous une autre planète qui la maîtrise. La planète en refuge n’a pas de planète placée sous elle alors que la chaîne continue à descendre à partir d’une autre planète. Cette position n’invite pas la planète à participer spontanément à l’incarnation de la lunaison.

Planète rétrograde :

La planète se déplace dans le sens inverse du Soleil. Toutes les planètes ont un temps de rétrogradation, sauf les deux luminaires (Soleil et Lune). L’action d’une planète rétrograde se manifeste davantage dans le champ intérieur que dans le champ extérieur. C’est un moment de bilan pour la planète. Le retour à une marche directe lui permet de réajuster ses choix.

Planète isolée :

Planète en domicile, qui ne maîtrise aucune autre planète dans la chaîne planétaire. Aucune planète ne se place sous elle. Elle est seule dans son signe. Elle se place en tête de chaîne, son énergie est immédiatement disponible mais ne peut être utilisée librement puisqu’ elle n’est pas en contact avec les autres planètes de la chaîne.