Nouvelle lune du 11 mai 2021

Heure : 19h01 GMT | Degré : 21°18 du signe du Taureau

où l'on trouve un rythme de croisière

L’horizon s’éclaircit depuis les deux derniers mois. En effet, les chaînes planétaires s’allongent, signe qu’une direction plus ferme et plus construite se met en place. Et puis surtout, ce sont nos planètes personnelles et intimes qui enfin pilotent l’incarnation de la Nouvelle lune. Bref, tout va mieux !

Thème de la Nouvelle lune

Chaîne planétaire

Mercure aux commandes.

En difficulté le mois dernier, Mercure reprend du poil de la bête et s’impose comme chef de file pour cette lunaison. Il est seul en tête de chaîne, n’a de compte à rendre à personne et reçoit même le soutien du Noeud lunaire Nord qui lui est conjoint et lui indique la direction à suivre. Il est donc entièrement sûr de lui, déterminé et « réparé » (souvenons-nous qu’il était blessé le mois dernier par la proximité de Kiron). Bref, on sait où l’on va et ce que l’on a à faire. Il y a désormais une organisation, une stratégie, qui manquait cruellement depuis le début de l’année. Alors c’est sûr qu’un Mercure Gémeaux est des plus inconstants, trop curieux de tout, mais avec le Noeud lunaire Nord conjoint, il trouve un point de repère fort, ce qui peut lui éviter la dispersion.

Vénus s’épanouit.

C’est à Vénus que Mercure confie le soin conduire l’avenir de la lunaison. Vénus au deuxième niveau de profondeur, arrondit la proposition de Mercure en lui donnant la douceur, le côté affable que Mercure n’a pas. Vénus a le choix entre trois possibilités : Soleil, Lune, et Uranus. D’emblée le Soleil est exclut de toute participation, il n’a pas de planète positionnée sous lui. Mince alors, ce n’est pas ce ce mois-ci qu’on va se sentir rayonnant ! La Lune semble avoir plus d’avenir : Mars est situé sous elle. Seulement voilà, Mars est comme le Soleil en position de refuge, aucune planète sous lui ne relayant son énergie. Voilà nos deux planètes masculines, symboles de l’autorité et de la force, reléguées dans une voie de garage, aux troisième et quatrième niveaux de profondeur, autrement dit, assez peu accessibles à l’état de nos consciences (surtout Mars donc pas d’action « coup de poing » ce mois-ci).

Uranus, encore et pour longtemps.

C’est Uranus qui assure les projets de Mercure. Depuis deux mois s’est mise en place une configuration récurrente pour plusieurs mois. Cette configuration est la suivante : Vénus/Uranus/Saturne/Pluton. Un enchaînement de quatre planètes qui ne se démentira pas pendant plusieurs mois, dessinant une ligne de conduite ferme, imperturbable. Sous la tutelle de deux planètes personnelles et intimes (Mercure et Vénus), nous nous engageons volontiers sur ce chemin. Quel est-il ?

Vénus, chargée de nos valeurs primaires (aimer et se nourrir), propose à Uranus de réformer nos valeurs, et cela passe par la réforme de nos structures (Saturne Verseau) et de nos conditionnements sociaux (Jupiter Verseau également). Seulement voilà : Jupiter est en refuge, n’ayant pas de planète sous lui. Cet objectif purement social est délaissé au profit d’une priorité accordée à la réforme de nos structures : Saturne a un avenir avec Pluton, situé juste en-dessous de lui.

Pluton : l’objectif à atteindre.

Pluton en fond de chaîne désigne le sens de l’accomplissement de cette lunaison et de celles qui suivront : c’est à une métamorphose complète que nous invite Pluton (enfin avec Pluton, on n’est jamais invité mais toujours sommé). Pluton vise à changer l’état de ce qu’il connecte, et ici en Capricorne, c’est aux structures (politiques, économiques, sociales…) qu’il s’attaque. Pluton est une planète transsaturnienne, dont la portée est collective. Elle est la planète de l’inconscient. Située au cinquième niveau de profondeur, sa démarche ne nous est pas aisément ou clairement accessible. La transformation se fait (presque) sans qu’on la perçoive. Et puis un jour de 2024, Pluton quittera le signe du Capricorne. Son action dans ce signe de terre bâtisseur sera terminée, et Pluton oeuvrera alors dans le signe du Verseau pour de nombreuses années, autour de nouvelles problématiques. Et nos structures seront différentes pour aborder ces problématiques nouvelles, parce que Pluton les aura transformées en Capricorne.

Pluton amorce une période de rétrogradation pour cinq lunaisons, son action ET le sens de notre accomplissement ne nous sera pas perceptible. Il entre en bilan, réfléchit sur ses projets, se remet en question.

Neptune en apesanteur.

Tout seul sur son pôle ce mois-ci ! Il propose, comme depuis 2012 (date de son entrée dans le signe des Poissons), un autre chemin pour la lunaison. Aucun écho pour l’instant, mais il est bien là en tête de chaîne, et nous rappelle qu’une autre voie existe pour l’accomplissement de la Nouvelle lune.
Pour la prochaine lunaison, il aura un adepte : Jupiter.

Bilan : Une lunaison qui trouve son rythme de croisière, amorcé depuis deux lunes mais désormais bien maîtrisée et bien intégrée par nous. En effet les planètes personnelles sont au premier plan et nous participons au mouvement avec réflexion et envie, sans agressivité (enchaînement initial Mercure/Vénus). Que demander de plus après des mois de difficultés, de batailles durement menées ? Alors profitons de ce mois de mai…

Domicile des 10 planètes :

Valeurs des 10 planètes :

Le Soleil est disposé à « Etre authentique, rayonner »
La Lune est disposée à « Ressentir, imaginer, se souvenir »
Mercure est disposé à « Penser, communiquer »
Vénus est disposée à « Aimer et être aimé(e)»
Mars est disposé à « Agir, combattre »
Jupiter est disposé à « Occuper le champ social, explorer de nouveaux horizons »
Saturne est disposé à « Contrôler, structurer, se responsabiliser socialement »
Uranus est disposé à « Eveiller, réformer »
Neptune est disposé à « Fusionner, dissoudre toute barrière »
Pluton est disposé à « Transformer, changer d’état »

 

Les 10 planètes en signes

Planète isolée :

 Planète en domicile, qui ne maîtrise aucune autre planète dans la chaîne planétaire. Aucune planète ne se place sous elle. Elle est seule dans son signe. Elle se place en tête de chaîne, son énergie est immédiatement disponible mais ne peut être utilisée librement puisqu’ elle n’est pas en contact avec les autres planètes de la chaîne. 

Planètes transsaturniennes :

Planète située au-delà de Saturne dans le système solaire. On en compte trois: Uranus, Neptune, Pluton. Elles ont été découvertes aux XVIIIème, XIXème et XXème siècles. Très éloignées du Soleil, leur révolution sidérale est très lente: 84 ans pour Uranus, 164 ans pour Neptune et 247 ans pour Pluton. Leur influence s’étend sur une génération. Divinités considérées comme très dures. Elles ont une dimension collective.

Planète en refuge :

Planète située sous une autre planète qui la maîtrise. La planète en refuge n’a pas de planète placée sous elle alors que la chaîne continue à descendre à partir d’une autre planète. Cette position n’invite pas la planète à participer spontanément à l’incarnation.

Planète rétrograde :

La planète se déplace dans le sens inverse du Soleil. Toutes les planètes ont un temps de rétrogradation, sauf les deux luminaires (Soleil et Lune). L’action d’une planète rétrograde se manifeste davantage dans le champ intérieur que dans le champ extérieur. C’est un moment de bilan pour la planète. Le retour à une marche directe lui permet de réajuster ses choix.