Nouvelle lune du 1er février 2022

Heure : 5h46 GMT | Degré : 12°20 du signe du Verseau

Pas d'amélioration en vue... Tiens bon la vague et tiens bon le vent, hissez haut !

Pour cette deuxième lunaison de l’année, on prend les mêmes… et on recommence ! J’exagère, mais peu. Et oui, il ne faut s’attendre à beaucoup d’améliorations pour cette lunaison par rapport à la précédente. Globalement, les enjeux sont les mêmes… Mais, mais… Pas dans le même ordre ! Après une Nouvelle lune angoissée/angoissante en janvier, nos deux Luminaires Soleil et Lune se retrouvent pour cette lunaison sous l’électrique pilotage d’Uranus en pleine forme (en marche directe), tandis que Saturne ce mois-ci s’occupe de mater des énergies infernales sous lui ! Bon, à nouveau rien de bien réjouissant ou tranquille…

Thème de la Nouvelle lune du 1er février

Chaîne planétaire

Le R inscrit à côté d’une planète indique que celle-ci est rétrograde

Jetons un œil sur la configuration de la chaîne planétaire :

  • Deux pôles se font face (un grand, un petit !)
  • Une boucle de trois planètes (toujours les mêmes) constituent la tête de chaîne d’un des deux pôles
  • Neptune dirige l’autre pôle
  • La chaîne s’enfonce à deux niveaux de profondeur seulement.

Le perdant de la lunaison : Neptune. Pourquoi ? Il n’accueille plus sous lui que Jupiter. Il a perdu Mars. Et quand on perd Mars, on perd beaucoup.

Vénus/Saturne/Uranus : Quoi de neuf à l’horizon ?

Vénus est en meilleure forme. Toujours en transit dans le signe du Capricorne, et donc encore dépendante de Saturne, elle avance désormais en marche directe, et elle est conjointe à Mars, ce qui lui donne beaucoup de force. Elle se défend mieux, et défend mieux ses positions. Mais on voit bien que la lunaison ne s’accomplit pas par elle, mais par ses deux acolytes. Courage petite Vénus, un temps encore un peu lointain viendra où tu respireras, où tu resplendiras à nouveau. Comptez encore deux lunaisons après celle-ci, ce qui nous amène… mais oui : au 30 avril, mine de rien ! D’ici là, tensions en vue dans nos relations personnelles, sociales et collectives !

Uranus est lui aussi revenu à une marche directe. Il se sent en forme, et a envie de le montrer. Il est contré par ses deux partenaires de la boucle, qui l’empêchent de dépasser les bornes. Il récupère néanmoins les deux Luminaires sous sa coupe. Pas de doute, la lunaison sera dynamique. De plus, ce pôle (comme l’autre d’ailleurs) ne compte que deux niveaux. Donc entre la tête de chaîne et le fond de chaîne, il n’y a qu’un bond, qu’Uranus effectue prestement. Il est d’accord de s’empresser de remplir les objectifs que lui fixe Vénus dont il dépend : réformer nos valeurs Taureau (Uranus transitant actuellement le Taureau) : comment nous nourrir, comment aimer, comment utiliser nos sens. On va sentir les décharges électriques du maître du Ciel !

Saturne perd sa maîtrise sur les deux Luminaires sans s’en éloigner toutefois : il est en conjonction avec le Soleil et la Lune pour cette lunaison. Mais il ne les perd pas de vue : «  Vous êtes du côté d’Uranus ce mois-ci, ok. Mais je vous ai à l’oeil  », semble-t-il leur dire. Saturne n’est pas tout seul, loin de là : il récupère sur un même niveau, attention, tenez-vous bien : Pluton, Mars et Mercure rétrograde. Le maître du temps a pour mission de tenir à carreau tout ce beau monde imbu de puissance, bagarreur, inquiétant, sombre même. Entre Uranus et Saturne, c’est la surtension, pas de doute ! L’un veut, l’autre non. Un pôle bien sombre…

Neptune (un peu) en retrait.

À côté : Neptune. Il a perdu de son rayonnement en comparaison de la lunaison précédente. Il ne peut plus compter sur Mars qui est retourné sur le pôle dominant. Néanmoins, on va encore entendre parler des brouillards de Neptune, c’est-à-dire de ses propositions déconnectées de la réalité (ou plutôt de notre réalité !).

Neptune n’aura pas la force ni le souffle du mois dernier, il sera moins actif. Il n’empêche, il s’appuie sur Jupiter placé sous lui, pour continuer à gagner en expansion. Et comme son pôle a la même profondeur que son voisin, il sera audible. Mais pas comme avant… (ça me rappelle une chanson et la belle voix de France Gall ! ). Il faudra donc quand même compter avec Neptune, avec cette dissonance d’une lunaison fractionnée en deux parties distinctes.

Et oui, encore une Nouvelle lune pas facile ! On tourne en rond, avec cette succession de boucles au fil des lunaisons ! Et ce circuit n’est pas de tout repos. Il est contrarié, contrariant, on s’échine sur le pôle principal, et à côté Neptune semble nous narguer : «  Et oui, je suis là et vous ne pouvez pas faire l’impasse sur moi  ».

Mon conseil : Neptune n’est pas batailleur ce mois-ci, profitons-en. Il nous apporte plutôt un peu de douceur et de respiration dans ce monde de brutes. Un peu comme une belle et grande bouffée d’air. Quand on sera sur le pôle majeur (je rappelle qu’on ne peut pas vivre simultanément les deux chemins d’incarnation proposés), on frôlera l’électrocution : tentons d’utiliser cet hyper-dynamisme à bon escient, mais franchement, ça va aller vite et fort. Heureusement, l’intransigeant Saturne maintient l’équilibre. On va sentir son tour vis  !

« Tiens bon la vague, et tiens bon le vent. Hissez haut ! Santiano  ». Tiens, tiens, mais n’est-ce pas du Hugues Aufrey ? Un adage bien adapté à l’air du temps…

Excellente lunaison,

Nathalie,

 

Le principe des chaînes planétaires :

Les chaînes planétaires proposent une interprétation du cycle lunaire du mois à partir d’un point de vue différent et inédit : elles s’appuient sur la hiérarchie et les relations qu’entretiennent les dix planètes prises en compte en fonction de leur position dans la chaîne. Elles visent à évoquer le climat du mois sous un autre angle, avec un autre point de vue. En ce sens, elles approfondissent l’interprétation du thème de la Nouvelle lune.

Domicile des 10 planètes :

Les 10 planètes en signes le 1er février :

Valeurs des 10 planètes :

Le Soleil est disposé à « Etre authentique, rayonner »

La Lune est disposée à « Ressentir, imaginer, se souvenir »

Mercure est disposé à « Penser, communiquer»

Vénus est disposée à « Aimer et être aimé(e) »

Mars est disposé à « Agir, combattre »

Jupiter est disposé à « Occuper le champ social, explorer de nouveaux horizons »

Saturne est disposé à « Contrôler, structurer, se responsabiliser socialement »

Uranus est disposé à « Eveiller, réformer »

Neptune est disposé à « Fusionner, dissoudre toute barrière »

Pluton est disposé à « Transformer, changer d’état»

Boucle de trois planètes :

Trois planètes s’organisent en une boucle et partagent la tête de chaîne. Elles pilotent ensemble la lunaison. La qualité de la circulation de l’énergie entre les trois membres de la boucle dépend des planètes qui la composent : sont-elles compatibles ? Ont-elles un projet commun ? Sont-elles en marche directe ou rétrograde ?

Planète rétrograde :

La planète se déplace dans le sens inverse du Soleil. Toutes les planètes ont un temps de rétrogradation, sauf les deux luminaires (Soleil et Lune). L’action d’une planète rétrograde se manifeste davantage dans le champ intérieur que dans le champ extérieur. C’est un moment de bilan pour la planète. Le retour à une marche directe lui permet de réajuster ses choix.

Planète transsaturnienne :

Planète située au-delà de Saturne dans le système solaire. On en compte trois: Uranus, Neptune, Pluton. Elles ont été découvertes aux XVIIIème, XIXème et XXème siècles. Très éloignées du Soleil, leur révolution sidérale est très lente: 84 ans pour Uranus, 164 ans pour Neptune et 247 ans pour Pluton. Leur influence s’étend sur une génération. Divinités considérées comme très dures. Elles ont une dimension collective.